Un chemin vers l'autre : les routes de la soie

Un chemin vers l'autre : les routes de la soie

€12.00Prix

Fondation Prospective & Innovation

Préface de Jean-Pierre Raffarin

 

140 pages

format 12 x 20

ISBN 978-2-84679-275-2

  • l'ouvrage

    Une notion néfaste pollue le XXIe siècle : celle d’identité culturelle.
    Cet oxymore (car la culture, étant mouvement, donc transformation, ne peut avoir d’hypostase identitaire) fait régresser l’humanité vers des fantasmes d’appartenance qui sont autant d’à-part-tenance,
    de replis sur soi, pour n’y trouver rien car ce « soi » est lui aussi chimérique.

    1916, Verdun, Somme. 1917... la commémoration de l’atroce devrait pourtant nous rappeler en 2016, 2017, que les identités culturelles creusent entre elles des tranchées où l’on se massacre. Aujourd’hui comme alors, elles sont des réactions primaires à une onde de mondialisation en train de changer le monde : ses auteurs
    (et bénéficiaires) s’en effarouchent et se retranchent – nationalismes hier, « civilisations » de nos jours. Même impasse meurtrière.

    L’identité est à la culture ce que le corps mort d’amarrage est au bateau : la négation de sa vocation à voguer.
    Depuis des millénaires, la relation à l’autre a été constitutive de l’élaboration du soi : c’est le principe même de l’hominisation, le ressort unique de la civilisation.
    L’heure est à s’en souvenir, et cultiver non pas tant « l’Autre » comme altérité que soi comme altération constructive parce qu’exposé au bienfait de n’être pas seul au monde.

    Pour des raisons différentes, la Chine et la France savent cela et le ressentent plus instamment ces temps-ci, qui les exposent à des mutations de longue haleine. Pour y réfléchir et s’y encourager, au profit de la paix et du progrès, elles se parlent et s’écoutent.
    Ensemble, elles s’interrogent, aux sens à la fois réciproque, réfléchi, et tout bonnement positif : quid ?

    Le faire à l’enseigne des routes de la soie, à l’initiative des anciens étudiants chinois à l’étranger fêtant le centenaire de leur association et de la Fondation Prospective et Innovation attentive aux avenirs, c’est réunir les sources et les ressources d’une confiance dans la vertu de la parole qui crée de l’entre soi, ce contraire de la sotte prétention au quant à soi
  • l'auteur

    la Fondation Prospective & Innovation. Créée en 1989 par René MONORY, ancien Président du Sénat et ancien ministre, et François DALLE, ancien Président de l’Oréal, reconnue d’utilité publique, la Fondation est aujourd’hui présidée par Jean-Pierre RAFFARIN, ancien Premier Ministre, Membre honoraire du Parlement.

    Elle a pour objet de favoriser une prise de conscience et une réflexion prospective sur les transformations fondamentales du monde contemporain, afin d’aider les décideurs français, le gouvernement comme les entreprises ou les leaders d’opinion, à réagir en connaissance de cause.

    Elle s’efforce d’apporter un éclairage international sur des sujets stratégiques. Elle facilite les contacts entre jeunes professionnels français et leurs homologues de pays émergents. Elle appuie les efforts des entreprises, notamment celles de taille moyenne ou intermédiaire, dans leurs efforts de pénétration des nouveaux grands marchés.

    Elle réunit à cet effet spécialistes et responsables d’entreprises, intellectuels et décideurs politiques et administratifs de sensibilités différentes, dans des cadres de travail appropriés pour des propositions opérationnelles.

RESTEZ CONNECTE

NEWSLETTER

  • Facebook Clean

ASSISTANCE

 

01 44 49 75 02

contact@ginkgo-editeur.com

 

© 2020 GINKGOéditeur