Moi, Joseph l'Alsacien

Moi, Joseph l'Alsacien

€15.00Prix

Soldat français de la Grande Guerre

Miguel Haler

 

318  pages

format 13 x 21

ISBN 978-2-84679-242-4

  • l'ouvrage

    C’est dans le grenier de la maison familiale, au fond d’un coffre fermé depuis bien longtemps et oublié que Miguel et les siens ont découvert, il y a quelques années, cinq carnets manuscrits. Ils avaient été rédigés par le grand père paternel, pendant les années de guerre, sur le front, et précieusement gardés en mémoire des années sombres et pour les générations futures. Ces carnets rassemblent les souvenirs, mieux encore les témoignages pris sur le vif d’un Poilu issu d’une famille d’Alsaciens originaires de Willer-sur-Thur, qui, après la défaite de 1870, pour rester française et par convictions politiques républicaines, s’était établi dans le mince pays de Belfort.
    Ces textes ont été confiés à Miguel, le petit-fils, l’écrivain : « L’âme emplie d’émotion, j’ouvre le premier carnet. Il accueille mon regard, avec ses feuilles jaunies par le temps, d’une belle écriture, penchée, lisse, à l’encre violette, comme on a appris à la styliser dans les écoles de la République du début du vingtième siècle avec une plume Sergent major. »
    Retrouvant ainsi son grand-père, disparu depuis longtemps, Miguel Haler a décidé de le faire revivre par l’écriture. Ces phrases et ces mots, simples et forts, écrits sans fioritures par le simple ajusteur devenu soldat et malgré lui chroniqueur de l’indicible, ont été ici repris par l’écrivain, son descendant.
    Miguel ne réécrit pas mais accompagne ce qui est déjà écrit, (Miguel a mené une véritable recherche historique), se glissant ainsi dans la peau et l’esprit de celui qui combat et souffre.
    Moi, Joseph, l’Alsacien est devenu ainsi, non pas un roman, ni même un récit romancé, mais la chronique journalière, remaniée et enrichie, humaine et humaniste, de celui qui, au soir de sa vie, était appelé affectueusement « Pépé piquant ».
     

  • l'auteur

    Miguel Haler est né en 1951 à la croisée de deux cultures, nomade par son grand-père maternel, sédentaire par son père. Dans Le Guitariste nomade son premier livre il raconte comment il a décidé et réussi à ne vivre que de sa guitare. Marié et père d’un enfant, Il sillonne la France pour donner des concerts. Il se produit également chaque année aux Saintes-Maries-de-la-Mer, lors du pèlerinage annuel des gitans.

    Du même auteur chez Ginkgo:

    Le Guitariste nomade,

    La route des Gitans ,

    Le Dernier voyage à Venise

RESTEZ CONNECTE

NEWSLETTER

  • Facebook Clean

ASSISTANCE

 

01 44 49 75 02

contact@ginkgo-editeur.com

 

© 2020 GINKGOéditeur