Les vieux, faudrait les tuer jeunes

Les vieux, faudrait les tuer jeunes

€9.00Prix

Jean Louis Lejonc

 

192 pages

format 12 x 18

ISBN 978-2-84679-493-0

  • l'ouvrage

    Le soir de ses quatre-vingt-dix ans, Alexandre Menier est retrouvé mort à l’EHPAD « Le Monastère ». Sa fille, Catherine-Marie, épouse d’un ministre en vue, ne croit pas à une mort naturelle : malgré son âge, son père avait une santé de fer. Mais qui aurait bien pu assassiner le vieillard ?
    Son médecin, l’étrange docteur Pavić Nebojša ? la troublante infirmière Imaculada, dont la rumeur prétend qu’elle se rend nuitamment chez ses patients ? Côme, directeur de l’EHPAD et fils du décédé, toujours à court d’argent ? Ou l’ambiguë secrétaire, Solange ? Voire la cadre de soins, Madame Barid ?                                  Tous et toutes connaissaient bien le défunt.


    Le commissaire Georges Dupin mène l’enquête. Son ami, le légiste Duchemin, découvre que le vieillard est farci de quinine. À son âge, ça ne pardonne pas !
    Un polar qui navigue entre humour macabre et émotion.

  • L'auteur

    Jean-Louis Lejonc est né en 1948.
    Professeur émérite de médecine interne à  l’Université Paris-Est-Créteil. Il consacre les  loisirs que lui permet cette paisible activité
    au vélo, à l’escalade, à ses amis. Auteur de  plusieurs romans policiers sous son nom et  sous pseudonyme.

    Avec Pierre Charmoz, il a publié trois en- quêtes de Sherlock Holmes dans les Alpes :  Écrins fatals ! (Guérin, 2015), Sherlock  Holmes et le Monstre de l’Ubaye (Ginkgo,  2017), et Sherlock Holmes à Chamonix
    (Ginkgo, 2018 – traduit en italien).
    Jean-Louis Lejonc a terminé sa carrière hos- pitalière au service des soins palliatifs. Il a  tiré de son expérience un émouvant témoi-
    gnage, paru chez Tom Pousse éditeur : Vivre  le temps qui reste.
    Il a également fait paraître une biographie  de Paccard, l’oublié du mont Blanc (Ginkgo,  2021) : ce docteur chamoniard fut en effet,
    avec le cristallier Jacques Balmat, le premier  à atteindre le sommet du toit de l’Europe en  1786.