Le Veilleur du jour

Le Veilleur du jour

€25.00Prix

Jacques Abeille

Illustrations de Michel Guérard

 

650 pages
format 13 x 21
ISBN 978-2-84679-053-6

  • l'ouvrage

    Barthélemy Lécriveur, homme sans mémoire et sans passé, descend des Hautes Brandes, la zone frontalière avec les jardins statuaires, vers Terrèbre, port principal et capitale de l’Empire. En route, il rencontre un bateleur, une vieille femme accueillante, une enfant compatissante. À Terrèbre, il cherche à s’embarquer pour les îles, en vain. Le patron de l’auberge où il loge le met en contact avec une mystérieuse association d’archéologues à la recherche d’un gardien de jour pour leur entrepôt. Convaincu que ce lieu est le centre d’activités suspectes, mais conquis par l’endroit, Barthélemy accepte le poste. Lonvois, le tout-puissant chancelier de l’Empire, le professeur Destrefonds, madame Célimène, la puissante Guilde des Hôteliers s’agitent en toile de fond du roman, chacun détenant une part de l’énigme dont le lecteur, observateur privilégié, est seul à pouvoir reconstituer la totalité.

    Un antiquaire (personnage emblématique du roman) met Barthélemy sur la piste d’une race d’étranges bâtisseurs qui auraient, à une époque fort reculée, construit cet édifice, à la fois temple, tombeau et lieu ultime de leur existence. La rencontre avec Coralie, la jeune fille borgne, puis leur amour, fera basculer le roman – et l’empire de Terrèbre – vers l’effondrement final.
    Parmi les personnages secondaires qui hantent les six cents pages du livre, Molavoine, l’intègre fonctionnaire de police, à la fois le révélateur d’un monde qui s’effrite et le complice bienveillant des deux amants ; et Zoé, la servante de l’auberge, amoureuse mais libre, dont le fils, vingt ans après, partira sur les traces de Barthélemy, son père.

    Mais cela constitue la trame des Voyages du fils.

    Roman d’énigme, récit d’aventure, livre de mémoire, Le Veilleur du jour est aussi un hommage à une cité portuaire – bien réelle celle-là –, Bordeaux, où réside Jacques Abeille depuis plusieurs décennies, et dont la géographie se lit en filigrane du réseau urbain de la capitale de l’Empire.


    Le roman de Jacques Abeille est tissé, en trompe-l’œil pour ainsi dire, de relations métaphoriques à la littérature et au tarot divinatoire. Le nom de Barthélemy Lécriveur, par exemple, est une référence explicite à Bartleby l’écrivain, le personnage éponyme de la nouvelle d’Herman Melville.

    De même, le nombre de chambres de l’« entrepôt » et leur disposition dans l’édifice correspondent très exactement aux arcanes majeurs du tarot de Marseille.
    Deuxième roman du cycle des Contrées (après Les Jardins statuaires, Joëlle Losfeld, rééd.), Le Veilleur du jour fut salué par la presse unanime lors de sa première édition, chez Flammarion, en 1986.

  • l'auteur

    Jacques Abeille est poète, romancier et nouvelliste, un des derniers représentants du surréalisme en France.
    Il écrit aussi de Léo Barthe des romans érotiques.

    Il fait des études supérieures de psychologie, philosophie et littérature; pour finir professeur agrégé d'arts plastiques. Il achève sa carrière dans un lycée de Bordeaux.
    Il découvre le surréalisme et intervient dans la revue La Brèche. Il est membre du groupe surréaliste bordelais Parapluycha.

    Son chef d’œuvre est "Le Cycle des contrées" (Prix Wepler 2010), gigantesque fresque commencée en 1982 (après moult péripéties pour la publication du premier volume, Les Jardins statutaires).

RESTEZ CONNECTE

NEWSLETTER

  • Facebook Clean

ASSISTANCE

 

01 44 49 75 02

contact@ginkgo-editeur.com

 

© 2020 GINKGOéditeur