Le Tour du monde d’un Barcelonnette (1882-1883)

Le Tour du monde d’un Barcelonnette (1882-1883)

€25.00Prix

Emile Chabrand

Notes et commentaires d'Hélène Homps et Pascal Mongne

 

412 pages

format 14 x 21

ISBN 978-2-84679-063-5

  • l'ouvrage

    Émile Chabrand (1843-1893) est un « Barcelonnette » ; de cette petite ville des Alpes-de-Haute-Provence qui, entre 1850 et 1950, fut le creuset d’une forte émigration vers les Amériques et plus particulièrement le Mexique. Venus au Mexique pour y travailler et si possible rentrer au pays une fois fortune faite, la plupart ont fait souche dans leur pays d’adoption et forment aujourd’hui la partie la plus importante des Mexicains d’origine française.
    Certains cependant sont retournés chez eux, bien des années après avoir quitté leur pays natal. Ils furent alors les « Mexicains », riches, enviés et écoutés, incitant les jeunes à tenter à leur tour leur chance. Revenu au pays, en 1881, après vingt ans d’absence, Chabrand était, certes, un notable mais aussi un homme cultivé, naturaliste et ethnographe, collectionneur et fondateur du premier musée de Barcelonnette.


    C’est en 1882 qu’il entreprend un long voyage de près d’un an autour du monde qui le conduira en mer Rouge, en Inde, en Birmanie, en Chine, au Japon, aux États-Unis puis enfin au Mexique qu’il connaissait si bien. Le présent ouvrage est consacré à ce grand voyage autour du monde qui fut, pour l’ancien émigré et savant autodidacte, l’occasion non seulement de noter les scènes de la vie quotidienne et les cérémonies mais surtout de rapporter objets ethnographiques et pièces naturalistes pour son jeune musée. Le style alerte et fluide, teinté à maintes reprises de savoureuses notes d’humour et de fausse ingénuité en fait un récit attachant et vivant, témoin de la vision des mondes lointains par la Vieille Europe.

  • L'auteur

    Membre de la communauté des «entrepreneurs barcelonnettes», émigrés au Mexique entre 1850 et 1950 et implantés dans le négoce et l’industrie textile, Emile Chabrand (1843-1893), «don Emilio», occupe une place à part. Cet émigrant de la première heure, à la fois acteur et témoin de l’émigration française au Mexique, va se distinguer de ses compatriotes par ses nombreuses initiatives et prises de position. Auteur d’un récit de voyage autour du monde couronné par l’Académie Française (Prix Montyon),  prétexte pour retourner au Mexique, le «pays aimé», photographe, naturaliste préparateur (la seule profession qu’il revendique), inventeur (machine à voler), collectionneur et créateur d’un musée ouvert sur les cultures du monde, candidat aux élections législatives qui entraînera sa disparition tragique et brutale.

    Le présent ouvrage est enrichi de présentations et de notes réalisées par Hélène Homps-Brousse, conservatrice du musée de la Vallée à Barcelonnette, et de Pascal Mongne, historien d'art américaniste et enseignant à l'Ecole du Louvre.

    Une quarantaine de gravures issues de la publication de 1892 ainsi que plusieurs dizaines de clichés d’époque enrichissent cet ouvrage.

     

RESTEZ CONNECTE

NEWSLETTER

  • Facebook Clean

ASSISTANCE

 

01 44 49 75 02

contact@ginkgo-editeur.com

 

© 2020 GINKGOéditeur