France Chine : quels nouveaux partenariats

€10.00Prix

Fondation Prospective & Innovation

Préface de Jean-Pierre Raffarin

 

112 pages

format 12 x 20

ISBN 978-2-84679-245-5

  • l'ouvrage

    La France et la Chine célèbrent en 2014 la qualité particulière que leurs relations diplomatiques doivent à l’initiative prise le 27 janvier 1964 par le Général de Gaulle de reconnaître la République Populaire de Chine.
    Mais leurs relations économiques sont loin d’être à la hauteur de cette prédilection affichée, et les évolutions contrastées des dynamiques respectives des deux pays laissent redouter un creusement de l’écart entre la haute égalité de rang et l’inégalité croissante de réussite.

    En outre, les deux pays abordent une période de transition délicate : la Chine cherche à passer de son éblouissante phase de rattrapage à une ère de consolidation. La France finit par comprendre que si elle tient à conserver les privilèges que l’histoire lui a laissés, « il faut tout changer pour que rien ne change », selon la fameuse formule que Lampedusa met dans la bouche du Prince de Salina dans le Guépard, c’est-à-dire se réformer pour ne pas finir à la réforme, déclassée.

    Le moment est donc bienvenu pour les deux pays de renouveler leurs partenariats, et tout les incite à le faire à trois niveaux : D’abord, encourager leurs entreprises à s’allier, comme y aidera de forum B2B de Chengdu en octobre 2014 entre mille PME françaises et chinoises.

    Ensuite, participer à leurs développements respectifs en y associant les entreprises les uns des autres, dans une optique de réciprocité – Michelin, Carrefour, Schneider, etc opérant en Chine, Dong Feng relançant PSA. Enfin et surtout, envisager ensemble une avancée pour le monde comparable en magnitude à ce que fut l’initiative de 1964, qui sonnait la fin des guerres du XXe siècle et inaugurait l’ère de la mondialisation.

    Deux enjeux planétaires s’offrent ainsi à la coopération franco-chinoise (et pour commencer en Chine comme en France, mais demain en Afrique, en Amérique, partout...) à savoir l’urbanisation intelligente, et l’écologisation de la croissance. Ensemble, les deux pays constituent sur ces chapitres une force de prospective et d’innovation sans égale au monde. Il leur appartient d’en faire une contribution concrète majeure à une survie harmonieuse de l’humanité, comme ils le font aussi en matière de construction de la paix ou de développement culturel, et cela fera appel évidemment aux deux premiers types de partenariats, que tout invite donc à promouvoir sans attendre
  • l'auteur

    la Fondation Prospective & Innovation. Créée en 1989 par René MONORY, ancien Président du Sénat et ancien ministre, et François DALLE, ancien Président de l’Oréal, reconnue d’utilité publique, la Fondation est aujourd’hui présidée par Jean-Pierre RAFFARIN, ancien Premier Ministre, Membre honoraire du Parlement.

    Elle a pour objet de favoriser une prise de conscience et une réflexion prospective sur les transformations fondamentales du monde contemporain, afin d’aider les décideurs français, le gouvernement comme les entreprises ou les leaders d’opinion, à réagir en connaissance de cause.

    Elle s’efforce d’apporter un éclairage international sur des sujets stratégiques. Elle facilite les contacts entre jeunes professionnels français et leurs homologues de pays émergents. Elle appuie les efforts des entreprises, notamment celles de taille moyenne ou intermédiaire, dans leurs efforts de pénétration des nouveaux grands marchés.

    Elle réunit à cet effet spécialistes et responsables d’entreprises, intellectuels et décideurs politiques et administratifs de sensibilités différentes, dans des cadres de travail appropriés pour des propositions opérationnelles.

RESTEZ CONNECTE

NEWSLETTER

  • Facebook Clean

ASSISTANCE

 

01 44 49 75 02

contact@ginkgo-editeur.com

 

© 2020 GINKGOéditeur