Oupires

Oupires

€10.00Prix

histoires de vampire

Alexeï Tolstoï

Traduit du russe par Paul Lequesne

 

240 pages

format 12 x 20

ISBN 978-2-84679-472-5

  • l'ouvrage

    A l'âge de vingt-quatre ans, en 1840-1841, le comte Alexeï Tolstoï entama sa carrière littéraire par trois petits récits, trois histoires de revenants, trois fables qui montrent comment les morts peuvent empêcher de vivre les vivants. Souscrivant à toutes les règles établies pour mieux y désobéir, confondant les genres, les évènements et les situations, et usant de tous les registres pour parvenir à ses fins, du burlesque au naïf, du comique à l'épouvante, le jeune auteur s'en donne à cœur joie.

    Sous sa plume, les conseillers d'État deviennent des vieillards gâteux et malfaisants, les vieilles générales des monstres assoiffés de sang, les pères de famille des brutes et des tyrans, les officiers des pantins sautillants ; on se jette à la bouche de la première inconnue venue, on se promène demi-nu au milieu de cortèges de nymphes dévêtues, on va jusqu'à donner le fouet à de belles demoiselles éperdues !

    Mais non content de secouer la poussière des conventions et d'ébranler les certitudes du lecteur, A. Tolstoï s'attaque au support même de son discours, démontant les mécanismes de ses intrigues au fur et à mesure que celles-ci se nouent. Insensiblement, aux ressorts du fantastique, à ses règles et à ses recettes, il substitue les ressorts du rêve et du cauchemar et se sert de ce jeu formel, de ce jeu de rêves et de formes, pour conjurer les démons qui le menacent et étouffent alors sa jeunesse...

  • l'auteur

    Poète et homme de lettres, cousin de Léon Tolstoï, Alexeï Konstantinovitch Tolstoï (1817-1875) est l'auteur de nombreuses œuvres à thème historique, dont plusieurs cycles de ballades, un roman, Le Prince Serebrianny, et une trilogie dramatique. Mais il se rendit surtout célèbre par sa verve satirique, en créant avec ses cousins Jemitchoujnikov le personnage de Kozma Proutkov, sorte de Joseph Prudhomme russe, incarnation du bureaucrate vain, borné et sentencieux. Aristocrate éclairé, ennemi de l'injustice, du despotisme et de toute forme de démagogie, quelle que fût son prétexte, il interrompit prématurément sa carrière à la Chancellerie Impériale pour se retirer dans sa propriété de Krasny Rog et ne plus se consacrer qu'à ses activités littéraires.