Ulug Depe

Ulug Depe

€8.00Prix

a forgotten city in Central Asia,

une métropole antique en Asie Centrale
 Mission archéologique franco-turkmène (MAFTUR)


52 pages quadrichromie


format 20 x 24
ISBN 2-84679-249-3

  • l'ouvrage

    Ulug Depe, située dans la zone aride du Sud-Est du Turkménistan actuel, représente l’un des plus grands sites proto-urbains d’Asie centrale. La fouille s’inscrit dans un vaste projet d’étude des relations entre l’Asie Centrale méridionale et le plateau Iranien du Chalcolithique (4800 – 3000 av. JC) jusqu’à l’Époque Hellénistique (IVe siècle av. JC env.). En révélant de nombreux vestiges, cette fouille a entraîné une vraie redécouverte des civilisations orientales anciennes : malgré l’antériorité d’Ulug Depe (qui a cessé d’exister au IXe siècle av. JC), la ville regroupe deux siècles plus tôt toutes les caractéristiques architecturales propres aux sites mèdes d’Iran.

    Elle s’en distingue cependant par l’existence d’un pouvoir central décisionnel : un emplacement de relais commercial, administration hiérarchisée, et urbanisme typique (une ville haute où siège le pouvoir, qui surplombe une ville basse densément peuplée). Il ne fait aucun doute que ce site représente un modèle beaucoup plus développé que les petites résidences fortifiées des chefs tribaux fouillées en Iran occidental. Ulug Depe constitue en effet la seule ville connue tant en Iran qu'en Irak pour la période dite "mède", ce qui lui confère une importance fondamentale car même Ecbatane, capitale supposée des Mèdes n'a jamais été retrouvée.

    L’histoire des Mèdes, légendairement connue depuis Hérodote est donc aujourd’hui remise en question : Le royaume mède ne serait donc pas né en Iran, mais trouverait ses racines dans les vastes plaines du Turkménistan. La stratigraphie du site  prouve son antériorité et la ville révèle clairement la présence d’une culture "proto-iranienne" ancêtre et précurseur des Mèdes d’Iran.

     
     
     

    De près, de loin | l'autre LIVRE

    lautrelivre.fr/collection/ginkgo-de-pres-de-loin

    Les fouilles conduites de 1962 à 1965 par la mission archéologique de l’Indus, avec le soutien du ministère des Affaires étrangères et européennes et la collaboration du département d’archéologie et des musées du Pakistan, sur le site de Nindowari dans le Balochistan méridional, n’avaient encore jamais été publiées

RESTEZ CONNECTE

NEWSLETTER

  • Facebook Clean

ASSISTANCE

 

01 44 49 75 02

contact@ginkgo-editeur.com

 

© 2020 GINKGOéditeur